Création de réseau entre commerçant

Un réseau de commerçant est un ensemble de commerçant réuni au sein d’un même collectif dans le but de :

  • Dynamiser un pôle commercial,
  • Défendre le statut de commerçant
  • La promotion d’une forme de commerce

Un réseau de commerçant peut regrouper en son sein, des commerçants d’un secteur spécifique ou de plusieurs secteurs. Se fédérer leur permet d’avoir une force de frappe commerciale plus forte. La porté d’un réseau peut être locale ou internationale.

Pourquoi créer ou adhérer à un réseau de commerçants ?

Les objectifs peuvent varier, mais on peut entre autre retenir les objectifs ci-dessous :

  • Un lieu de rencontre et de partage d’expérience entre commerçant,
  • Un partenaire privilégié pour la mise en place d’actions de développement commercial,
  • Un réseau entre les acteurs locaux,
  • Construire une dynamique de l’espace marchand
  • Représenter et défendre les intérêts de ses adhérents,
  • Améliorer l’offre commerciale et développer les services à la clientèle

La création d’un réseau entre commerçant

La création d’un réseau de commerçant n’est pas chose facile et passe par quelques démarches :

Connaître l’environnement : diagnostic sur le commerce et la zone de chalandise qui permettra de déterminer les axes d’action et de promotion.

Identifier l’offre de services des réseaux et associations existantes, l’attente des

commerçants, des clients, permet d’être plus efficace dans vos actions.

Déterminer les objectifs et les stratégies adéquates, facteurs clés pour une meilleure mobilisation, exemples :

  • créer du trafic
  • promouvoir le commerce, l’artisanat ou les services
  • cibler une nouvelle clientèle
  • faire connaître son offre

Définir un projet adapté : choix du thème, durée de l’animation, moyens humains nécessaires…

Concernant la recherche d’idées, voici quelques pistes :

  • Connaître les actions des autres réseaux et rencontrer les dirigeants.

Ils peuvent donner des idées et des conseils précieux sur la vie associative.

  • S’associer à des actions existantes mises en place par exemple par le comité

des fêtes ou de la ville.

  • Améliorer et enrichir des actions existantes…

Communiquer vers les adhérents

Incitation au regroupement (poser une problématique commune).

Se rapprocher des partenaires

Présentation d’un projet chiffré et crédible.

Mobiliser les commerçants

Présentation du projet et du partenariat.

Affiner le projet avec le noyau actif de l’association et les Partenaires

Élaborer le plan d’actions

Définition d’un programme d’actions annuel. Le lancement de la première

opération doit intervenir très rapidement.

Évaluer la réalisation des actions mises en oeuvre dans le but d’en améliorer leur efficacité et de communiquer auprès de vos adhérents.

Evénements et animations

Le réseau n’est pas dans l’obligation de créer des événements. Cependant,

c’est un bon moyen pour mobiliser les commerçants, dynamiser et développer

l’activité commerciale. Il faut se rappeler que l’un des objectifs est bien

d’augmenter le chiffre d’affaires des commerçants.

Différents types de manifestations :

  1. Manifestations traditionnelles
  • C’est un bon moyen de montrer que le commerce apporte de la dynamique

à la ville lors des fêtes de fin d’année, Saint Valentin, Pâques, rentrée des

classes…

  1. Manifestations ciblées

Elles permettent de :

  • Couvrir des rues, quartiers ou places éloignés des manifestations habituelles.

Par exemple : décoration de vitrines ou de rues couplée à un jeux concours.

  • Mobiliser des adhérents non concernés habituellement, tels que les artisans,

les cafés, les hôtels et les restaurants (CHR). Exemples : parrainage par

un commerçant d’un artisan avec prêt d’une moitié de vitrine pendant une

période creuse, appui marketing dans le guide des commerçants et artisans,

Déjeuner de travail dans les CHR…

  • Toucher de nouveaux types de consommateurs tels que les adolescents, les

séniors, les nouveaux arrivants… Par exemple : marchés nocturnes, loto,

Des idées pour dynamiser :

ƒ- Chéquier promotionnel : il permet de faire connaître et promouvoir

l’ensemble des services et commerces de proximité en bénéficiant d’offres

intéressantes.

  • Publitickets (opération couponing) : consiste à diffuser des bons de

réductions, via la GMS, à valoir chez les commerçants participants. Cela

favorise la création de passerelle entre la GMS et le commerce de proximité.

  • Carte de fidélité dématérialisée : Vise à fidéliser la clientèle en la

récompensant et ce à moindre coût. Depuis l’arrivée d’applications utilisables

sur tous les smartphones, ce système gère l’ensemble des cartes de fidélité

des commerçants et propose des réductions instantanément auprès de tous

les clients.

  • Loto, braderie, jeux concours sont des bons moyens, dans le cadre des

six manifestations annuelles exonérées, d’augmenter les ressources propres

de votre association et d’animer une rencontre festive avec un faible budget.

  • Embellissement de l’espace commercial : la valorisation de l’espace

marchand est une étape capitale dans la dynamisation d’une zone commerciale

afin de créer du trafic en la rendant plus agréable.

Le réseau se doit de développer un partenariat avec tous les

acteurs de la vie économique pour parvenir aux objectifs qu’elle

s’est fixés.

  • La municipalité, le premier des partenaires: elle est associée dès l’origine

de la démarche afin d’obtenir son accord de principe. Penser à étudier les

modes de partenariat possibles en négociant, par exemple, un engagement

municipal dans le but de signer une convention avec la ville.

  • L’État
  • Le Conseil régional et le Département
  • Les banques (partenaires ou sponsors)
  • Les autres acteurs socio-économiques: industriels, comités des fêtes,

associations culturelles et sportives, offices du tourisme (mise en place d’un

guide touristique, relais d’informations)…

Il faut privilégier les partenaires qui renforcent l’identité et les valeurs dont se prévaut le réseau.

  • La presse locale et régionale
  • Les sponsors publics
  • Les managers commerce, développeurs économiques au sein

de vos collectivités locales, pour vous aider dans la mise en œuvre d’une

stratégie globale de développement et de dynamisation du commerce.

Gérer

Gérer un réseau c’est aussi assurer son fonctionnement juridique, gérer les adhésions et leur renouvellement, organiser les assemblées générales annuelles, réunir son conseil d’administration régulièrement et s’assurer que le bureau et le président de l’association ont bien reçu les mandats

Lire aussi: Comment installer un autoradio pour Peugeot 408 de 2010 2011 2012

You may also enjoy...